Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Anne Hidalgo couvre-t-elle un fichage (entre autres) des opposants politiques dans certains arrondissements ? Il faut absolument lire le dernier rapport de la Chambre Régionale des Comptes d’Ile-de-France sur les attributions de place en crèche pour comprendre que, dans certains arrondissements, des fonctionnaires zélés mentionnent à la main, sur des dossiers, l’appartenante politique ou l’orientation sexuelle des parents.
Le rapport pointe, au passage, l’extrême disparité des politiques d’attribution de crèches à Paris (sauf pour les agents de la Ville, qui sont systématiquement favorisés). En réalité, Paris n’a pas dépolitisé ses attributions de places en crèche. Celles-ci demeurent un élément de la féodalité des maires d’arrondissement.
Voici un extrait croustillant du rapport :
Certains arrondissements (Y, V, U et X) procèdent à des saisies de données à caractère personnel relatives aux demandeurs de places de crèche, dont l’étendue dépasse largement celle des critères d’attribution fixés par le règlement de fonctionnement des établissements et repris dans l’application SIPE, lequel a fait l’objet d’une déclaration par la Ville à la Commission Nationale Informatique et libertés.
Ils souhaitent détailler ou compléter l’information sur les situations familiales, dans un but affiché de meilleure adaptation à leurs besoins spécifiques.
Ils recourent pour cela à la constitution de fichiers non automatisés (manuels) constitués de dossiers papier (allant de simples fiches récapitulatives de l’inscription éditées par SIPE et comportant fréquemment des annotations manuscrites, à l’établissement de dossiers individuels comportant l’ensemble des pièces produites par les parents à l’appui de leur demande, mais aussi de courriers, courriels, interventions…). Ces annotations peuvent simplement préciser ou détailler des informations saisies dans l’application, de manière parfois anecdotique (mention d’étage du domicile non doté d’un ascenseur), parfois révélatrice d’un manquement au principe d’équité (mention d’un parent « élue sur la liste de M… », maire de l’arrondissement voisin.)
Ils les complètent parfois de tableaux établis sous tableur Excel, comportant une partie des données saisies dans SIPE mais aussi des zones de commentaires libres sur les situations des familles. Ces tableaux (très complets dans l’arrondissement Y) sont utilisés pour préparer les choix d’attribution et diffusés à cet effet à tout (arrondissement Y) ou

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer