Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Lorsque j’explique assez souvent sur La Gauche M’a Tuer que nous entrons dans une inversion totale des valeurs. Contrairement aux affirmations de la Gauche je ne mens pas, je n’essaie pas d’imposer un discours que nos élites mondialisées appellent avec leur dédain « populiste », il s’agit d’une réalité, de la transformation de la société Française en une sorte de modèle pervertie.
J’affirme avec justesse la vision totalement erronée de ceux jugeant des crimes et délits. Pour nos magistrats les assassins sont les véritables victimes d’une France tombée dans la religion du progressisme. La victime elle est le véritable bourreau, elle doit être puni. Sa mémoire doit être bafouée.
Et les faits me donnent raison voyez la dernière affaire se déroulant dans les Vosges où « Halim J., 33 ans, comparaissait devant le tribunal principalement pour des faits de vols avec violence ou aggravés par des circonstances et en récidive. Mais ce n’est jamais lui. Né en Mauritanie, demandeur d’asile et parlant mal français, il est assisté d’une interprète. »
Le 19 mars, un homme avait cassé la fenêtre d’un appartement du rez-de-chaussée de la rue Saint-Louis, s’était introduit chez une dame de 88 ans, l’avait roué de coups avec sa canne et lui avait arraché son collier. La victime, toujours à l’hôpital, a reçu une ITT de quatre mois.
Par conséquent 4 ans ferme malgré ses récidives, on se demande où nous sommes.
Cette histoire est symptomatique de l’ensemble des disfonctionnements judiciaires national. C’est à se demander dans quel pays nous vivons.
 

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer