Partager sur Facebook
Twitter
Google +

C’est la conclusion du rapport issu de la plateforme d’information sur les parlementaires français « Projet Arcadie ». Au début puis durant leur mandat, tous les députés doivent remplir une déclaration d’intérêts auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.
Ce document vise à prévenir les conflits d’intérêts : activités professionnelles passées ou en cours du député (ou du conjoint), actions dans une société, participation au conseil d’administration d’entreprises, activités bénévoles… La conclusion est bien alarmante : presque 90% des députés ne seraient pas en règle.
Mais cet avis n’est que véniel car en raison de la séparation des pouvoirs, la Haute autorité ne dispose pas de « pouvoir d’injonction » sur ces déclarations pour faire cesser un éventuel conflit d’intérêts. La HATVP peut seulement signaler un manquement à la justice.
Seuls 61 députés sur 577 respectent leurs obligations de transparence
➡ pic.twitter.com/ENIVFEW02U
— Yahoo Actualités (@YahooActuFR) 16 janvier 2019

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer