Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Merci du cadeau, après deux années de Najat Belkhacem à la rue de Grenelle au ministère de l’éducation nationale à casser ce qui reste encore de notre école, on apprend ce jour qu’une forte probabilité donne Mme Khiari future successeur de l’infâme.
Visiblement on a envie de tuer ce qui reste encore de l’instruction et du savoir, pourtant dans les républiques de gauche il s’agit d’un pôle important, que vous alliez aujourd’hui à Cuba régime communiste les castristes donnait priorité à l’école, dans l’ancien bloc soviétique aussi. Pourquoi il en est ainsi en France, sûrement pour se mettre au niveau de l’immigration massive non assimilable, sur subventionnée et très peu instruite. Et quoi de mieux que de mettre une « beurette » à la tête de la destruction nationale.
En attendant je vous mets le pedigree de cette dame dont la source est le sérieux blog chrétien « le salon beige ».
<script src=’ src=’
« Pour rappel, en 2011, Bariza Khiari déclarait que pour elle, « le problème ce n’est pas Tariq Ramadan, c’est le gouvernement ». Cette phrase venant exempter Tariq Ramadan de toute logique idéologique tendant à paver la voie à l’islamisme a de quoi surprendre. […] Pour la sénatrice PS, parler d’islam revient de facto à « créer des peurs » en agitant le chiffon rouge de l’immigration, et en procédant à des raccourcis fallacieux entre religion et fondamentalisme. […] Et à ce titre, cette proche de Macron et future ministrable, s’est gravement fourvoyée il y a quelques mois dans un appel publié dans le JDD en faveur d’une réflexion sur la place de l’islam en France. Dans cet appel publié fin juillet 2016, et impulsé par Bariza Khiari, 42 « intellectuels » musulmans se déclarent être prêt à « assumer [leurs] responsabilités » en matière de réflexion autour de la structuration de l’islam. Si l’on excepte le flou inhérent à cet appel, et la confusion des genres tiraillant ce discours qui oscille perpétuellement entre politique et religieux, c’est surtout l’absence de toute référence aux victimes juives des attentats qui ont touché la France au cours de ces

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer