Partager sur Facebook
Twitter
Google +

C’est donc ça faire de la politique autrement ?  C’est ainsi que l’on apporte de la moralisation dans un milieu qui entre nous ne doit pas en avoir ? Ainsi, voler, truquer, raconter des cracks, s’absenter, dormir, ou que sais-je encore sont les nouvelles mamelles de la façon de gouverner. Une façon plus noble, plus belle et plus intelligible d’être dans le sens commun.
Je ne suis pas né de la dernière pluie, et je connais parfaitement le monde des institutions, par conséquent je sais ce qu’il en coûte et ce qu’il doit en être. C’est parce que je ne supportais plus ces façons de faire que j’en suis parti. Je ne supportais plus la communication de nos parlementaires éclairés, se battant contre la gauche comme de beaux diables face caméra, puis allant bras dessus, bras dessous après l’avoir éteintes avec ces mêmes opposants. Les négociations de couloir, les connivences permanentes, les mensonges exprimés à un peuple naïf, tout cela me passait au-dessus de la tête. Je ne le pas c’était pourri jusqu’à l’os, et peut-être moi-même l’étais-je d’une certaine façon.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer