Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Pendant des décennies, la gauche a tout fait, avec l’aide de la majorité des médias qui la soutiennent, pour imposer sa vision biaisée du clivage droite-gauche.
Pour elle, tout est si simple :
– La gauche c’est le progressisme, les avancées sociales,
– La droite, c’est le conservatisme, les régressions sociales.
Rien ne m’énerve plus que d’entendre qualifier la droite de conservatisme ! Défendre, coûte que coûte, des avantages acquis creusant les inégalités, c’est ça le vrai conservatisme. Alléger le droit du travail pour rendre plus fluide l’économie en vue de réduire le chômage, c’est ça le vrai progressisme !
Voici l’édito d’Yves de Kerdrel paru dans Valeurs actuelles qui nous engage, à droite, à assumer pleinement nos valeurs de droite :
Que la droite serait convaincante si elle nous disait comment effectuer un rassemblement des Français, sans lequel redresser le pays ne sera pas possible !
Il y a cinq ans et demi, lorsque l’honneur m’a été fait de prendre la direction générale de cette maison et de ce prestigieux journal, la droite était au trente-sixième dessous. Les électeurs qui avaient voté pour Nicolas Sarkozy en mai 2012 étaient orphelins. Le parti de droite, qui s’appelait alors l’UMP, était en pleine implosion à la suite d’un match entre François Fillon et JeanFrançois Copé. Et tous les ténors du parti ne parlaient que du besoin de faire un devoir d’inventaire.
Près de soixante-dix mois plus tard, et alors que l’auteur de ces lignes s’apprète à rendre les rênes de cette belle maison construite il y a un demi-siècle par Raymond Bourgine, la droite n’est pas en meilleur état. Laurent Wauquiez est une sorte de président fantôme d’un parti désormais nommé Les Républicains. Il pratique une direction solitaire, renonçant à croire aux bienfaits de l’intelligence collective. Mais surtout, le principal parti d’opposition, s’il se manifeste au sein des deux Assemblées et dans les médias, ne semble pas se précipiter à concevoir un nouveau projet de société.
Plutôt que de rassembler tous ceux qui, en France, sont attachés à la défense de certaines valeurs immuables, des pierres angulaires de notre civilisation, et à tout ce qui fonde notre patrie façonnée par des rois, des héros, des savants, des industriels et des artistes, la droite – notre droite –

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer