Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Les idéologues du gauchisme sont de retour, bon en réalité ils ne sont jamais partis, depuis des décennies ils hantent les couloirs du pouvoir. Ils sont là, ils sont présents, ils ont tous les leviers de l’Etat entre les mains, en réalité ils sont les vrais patrons. Seulement à la différence de ce qu’il se faisait des années durant, ceux-ci ont décidé de quitter l’anonymat des bureaux de nos institutions. Ils gouvernaient sans qu’on sache qui ils étaient, aujourd’hui ce temps est révolu, ils s’assument et assument en plein jour à la face du monde, n’ayant plus honte d’affirmer ouvertement qu’ils ont pour objectif de détruire totalement la France. Je dirai même l’anéantir totalement pour en faire un terrain vierge où l’histoire et la grandeur de notre grand pays seraient raillés d’un trait de plume, comme ça en l’espace d’un instant.
A vrai dire pour avoir fréquenté ces milieux pendant 10 ans, je savais qu’il en était ainsi, c’est ce qui m’a écœuré, abandonnant une carrière pour ouvrir La Gauche M’a Tuer et avec mes moyens ouvrir les yeux de mes compatriotes, car il faut défendre la France, celle que l’on aime pour qui on se sacrifie contre ces voyous, ces vauriens, sinon de toute façon qui l’aurait fait ?
Ils sont donc venus, ils sont tous là tels des charognards devant ce qu’ils croient être le cadavre Français, ils exposent leurs projets dans les grands médias, tel le maire de Sevran annonçant la peste et le cholera dans une seule phrase, « la banlieue jeune et cosmopolite c’est l’avenir que vous le vouliez ou non », comprenez vous ne pourrez rien contre.
Cher monsieur, porte-parole du macronisme triomphant, ce que vous appelez de vos vœux, vous ne l’aurez pas, vous avez certes gagner une manche ou même plusieurs, voire des décennies de manches, seulement c’est lorsque la France est dos au mur qu’elle montre sa supériorité à ce qui se fait ailleurs dans le monde. Elle a connu d’autres ennemis aussi puissants que les républicains apôtres du progressisme mondialisé, elle en est toujours sortie. Tant que des

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer