Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Depuis déjà quelques temps, je me sens en jachère. Pire dans un terrain vague, un véritable cimetière à idées. Je suis assez vieux pour réaliser que tous les engagements, les manifestations, les combats des idées patriotes ont finalement abouti dans ce terrain vague.
J’ai été 14 ans conseiller municipal, et durant ce laps de temps, pour me mettre en phase avec le maire de l‘époque, j’ai adhéré en 1996 au RPR. Juste assez longtemps pour comprendre que j’étais là pour la claque, pour applaudir et ovationner Jacques Chirac. Je me suis sauvé en courant. Jacques Chirac aura tout trahi, à commencer par le gaullisme et puis ses amis en suivant. Le crime paie. Une belle carrière, et douze ans de présidence de la République sans honte ni regret.
En 2007, j’ai rejoint l’UMP de Nicolas Sarkozy qui nous promettait le retour à la Patrie, à la souveraineté, à l’indépendance. Et puis, je me suis barré en courant lorsque j’ai réalisé qu’il avait pilonné et massacré nos idéaux patriotes. Là aussi le mensonge paie. Cinq ans de présidence de la République, après des années de députation.
Nicolas Sarkozy aura trahi le référendum de 2005 en mettant en place le Traité de Lisbonne en 2008. Un traité exigé par Angela Merkel et l’Union Européenne. Il a fait pire encore, il a autorisé le bombardement de l’armée de Kadhafi, et permis la débâcle du pays. Il aura favorisé la mise en place des islamistes. J’ai hurlé au scandale !  J’étais encore conseiller économique, mais sans étiquette.
En 2008, je me suis fait sortir du conseil municipal par le maire pour mes écrits jugés « islamophobes ». Cela lui posait sans doute un souci en fonction de son rapprochement avec l’Association Islamique de Puteaux. Ce rapprochement s’est fait au détriment d’autres communautés, car celles-ci étaient moins nombreuses, moins lucratives en voix, pensait ce Maire. Les élections suivantes ont prouvé que le vote musulman était plutôt à gauche.
J’ai finalement adhéré en 2012 au Front National lorsque j’ai vu Madame Le Pen torcher proprement Caroline Fourest et Laurent Joffrin, le fils de Monsieur Mouchard millionnaire, et ami de Jean Marie Le Pen. Le

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer