Au cours de l’interview qu’il a a accordé à Sean Hannity à Singapour, le 12 juin 2018, le président Donald Trump a évoqué le premier bombardement de la Syrie auquel il a procédé. Rappelant qu’il recevait alors le président chinois Xi Jinping dans sa résidence de Mar-a-Lago (Floride), il a déclaré lui avoir annoncé la frappe en lui servant le dessert. Interloqué, son homologue lui a demandé de répéter. Il s’agissait selon Donald Trump de montrer qu’il n’hésiterait pas à faire usage de la force si nécessaire (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire