Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Vous qui me lisez chaque jour si nombreux connaissez mes sujets de prédilections, ils sont souvent liés à la France, à l’immigration, à l’assistanat, à la justice, à la sécurité, à la place de la nation dans le monde etc.etc. au régalien en somme. Je pense que sans ça une nation ne peut faire corps en son propre sein. Les fondements culturels et cultuels sont aussi des ciments qui font le pays dans lequel nous vivons. Sans l’existence de ces piliers et bien l’édifice s’effondre tout simplement. J’y attache par conséquent énormément d’importance, parfois jusqu’au rabâchage mais vous savez comment cela se passe, une vérité doit être martelé tout le temps et toujours, surtout dans une époque troublée comme celle dans laquelle nous vivons.
Seulement il faut aussi mettre en lumière l’aspect économique, sans tomber dans ce qu’on appelle l’économisme, car malgré tout l’argent est le béaba de toute politique qui se respecte. Et je constate que visiblement cela passe au-dessus de nos élites cosmopolites aujourd’hui macronistes de surcroît. La campagne présidentielle était d’une faiblesse sans nom, mais elle a permis à M. Macron d’éviter ce dont il est incapable d’expliquer et ce qu’il ne connait pas tout simplement.
Je vais prendre le cas classique du RSI, cette pompe à fric pour l’Etat. Un petit rappel le RSI est la fusion d’anciennes caisses de régimes liées aux régimes des indépendants, des entrepreneurs etc. Avant la réforme de 2007 du RSI regroupant toutes ces caisses, un artisan par exemple payait sa côte part à l’Organic, la Canam et d’autres organismes dont je me rappelle plus le nom. On a voulu simplifier, en réalité on a augmenté les cotisations puisque plusieurs cotisations regroupées en une fait une somme plus importante, aujourd’hui près de la moitié d’un chiffre d’affaire.
Forcément tout le monde gueule et à juste titre, je félicite les lobbys qui ont porté cette supplique auprès des pouvoirs publics. Mais comme toujours ceux qui nous gouvernent ou étaient amenés à le faire n’ont toujours pas compris quel était le nœud de ce problème. On a eu les

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer