Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Ça n’arrêtera pas, nous n’en finirons jamais avec toutes ces revendications allant à l’encontre de nos pays. On les a fait venir, on les a nourris, on les a éduqués, on leur a payé les études qu’ils ont pu faire, on les a soignés, on les a logés dans de jolis logements, mais tout ça ne suffit pas, ce n’est pas assez, ce n’est même pour eux qu’une goutte d’eau.
Nous les porterons comme le Christ a porté sa croix jusqu’au bout. Visiblement nous n’en échapperons pas, il faudra nous les coltiner toujours encore et toujours jusqu’à ce que nous n’en pussions plus.
Par conséquent ils réclament et réclament sans cesse jusqu’à plus soif. Jusqu’à même que nous en crevions
Je vais prendre ce dernier en exemple en date où des femmes musulmanes font une tribune pour avoir le droit de porter le voile dans la fonction publique et par conséquent stopper la neutralité religieuse qui découle du service public.
Indépendamment de la loi sur la laïcité ou du voile dans l’espace public dont vous savez tous que je suis contre, je ne comprends pas comment ces gens qui viennent d’arriver voient des règles existantes depuis Mathusalem, veulent pour leur simple convenance les changer. Dès qu’ils passent quelque part plutôt que de jouir de l’hospitalier ces petites ordures ont l’obligation génétique d’imposer leurs règles. Très franchement entre nous comment voulez-vous que des autochtones de quelque pays que ce soit puissent avoir une quelconque sympathie pour ces énergumènes ? Je pose la question, si vous arrivez à y répondre et bien je m’inclinerai.
SOURCE LA LIBRE.BE

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer