Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Quand le Dieu Macron s’invite à la télévision, le Monde entier s’incline. Amen. Il est descendu sur terre pour nous sauver. Il est sûr que le réel se pliera de bonne grâce à sa volonté dès lors qu’elle s’exprime. Accomplissant des miracles, la simple annonce de ses prochaines apparitions à la télévision suffit à occuper tous les médias. Omnipotent, omniprésent… Et bientôt omniscient avant sa naissance. Ainsi soit Macron, il est habité par la transcendance, mais pas la républicaine. Macreux1er est mystique, christique même. Ça y est, c’est carrément le Christ. Mais alors, est-ce que Dieu lui parle ? Est-ce qu’il a parlé à Dieu ? Réponse (dans son livre) : « Ce sont les voix qu’on crée soi-même », c’est bien ça : il est Dieu Lui-même !
À coup de fanfare on nous annonce ces apparitions, oyez oyez ceux qui ne sont rien, Sa Sérénissime suffisance est là pour vous… Le prêche de Jupiteux à ses ouailles diversion à la diversion de la diversion des grèves sectorielles, quel timing ! Nous avons eu droit à un « décryptage » de la « pensée complexe », par ces adorateurs hystériques et ses thuriféraires qui le vénèrent comme un Dieu. Le plus important c’est le storytelling habituel qui suit chaque représentation. Brouhaha soporifique des « analystes » habituels qui mélangent le discours type évènement sportif et scolaire pour ne rien dire.
Il est inutile en effet d’attendre patiemment que Sa « Saigneurie » entende les doléances de « son peuple », la voix du bon sens lui fait défaut. L’impuissance d’État est telle, qu’il la noie sous une logorrhée indigeste. Mais à n’en pas douter, le camp du Bien ou celui de l’intelligence monopolistique, nous disent d’avance, que l’exercice de lundi, jeudi et celui de dimanche à venir ont été réussi. Racolage tous azimuts : lundi cathos, jeudi prolos et dimanche bobos. Faire plaisir à tout le monde en déblatérant ce que chacun veut entendre, c’est du Macronisme, nouvelle religion : le rienisme.
Comment bourrer le crâne de « la fâcheuse sphère », donner l’image d’un «

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer