Trouvé sur Fdesouche : Un clip récemment diffusé sur VICE News Tonight a présenté un groupe de femmes noires qui participaient à une retraite thérapeutique unique de 10 jours au Costa Rica. La retraite “Women of Colour Healing retreat” est un espace sacré qui permet aux femmes noires de passer du temps au sein de la nature, dans un cadre où elles peuvent se détendre et se déconnecter du traumatisme psychologique lié au racisme. La retraite comprend 10 jours de méditation, de randonnée, de yoga, et d’aliments vegan. Ah, et les blancs sont exclus pendant tout le séjour. “Je pense que nous ne serions pas aussi ouvertes et franches au sein de notre groupe”, a confié une femme à propos d’un éventuel changement de dynamique si les femmes blanches étaient autorisées à venir. “Elles auraient automatiquement des idées préconçues avant que j’ai le temps d’ouvrir la bouche”, a confié une autre. Plus d’une douzaine d’agences de voyage appartenant à des personnes noires proposent des voyages spécifiquement dédiés aux personnes de couleur. Quasiment la moitié ont confié à VICE être davantage prisées depuis l’élection de Donald Trump. Women of Color Healing Retreats & Wellness Garden a été créé en 2014 par Satya X (également connue sous le nom Andrea X). Originaire de Brooklyn, New York, elle a quitté les États-Unis pour vivre en Amérique centrale après avoir perdu son poste de conseillère dans les soins de santé. Elle confie avoir quitté les États-Unis car elle en avait marre de l’embourgeoisement, du racisme et de son statut de femme noire qui essayait de se débrouiller. “Dès que je discute avec (des blancs), je remarque certaines choses quand ils parlent, des formes discrètes d’aggression, leur comportement passif-agressif, je remarque tout ça”, a-t-elle confié dans une interview. “Un jour, j’ai donc décidé d’exclure toutes les personnes blanches de ma vie personnelle, et je vis beaucoup mieux depuis”. Le Costa Rica a transformé la vie de Satya. Elle a non seulement grandi spirituellement, mais a également développé ses croyances panafricaines. “C’était vital de partager cette expérience en dehors des États-Unis, de retour au cœur de

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France