• Facebook
  • Twitter
  • print & email

Revers pour la Commission européenne : alors qu’elle avait misé sur la renationalisation pour faciliter leur culture en Europe, une majorité d’États s’est opposé à l’autorisation de 3 nouvelles variétés de maïs OGM.



Le Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale composé d’experts des États membres votait aujourd’hui une autorisation pour la culture de 3 variétés de maïs OGM : le Mon810 de Monsanto, le Bt11 de Syngenta, et le 1507 de Dupont.

Alors que le Parlement européen a fait clairement connaître sa position en octobre en votant 3 objections à ces autorisations de culture, les États membres ont été incapables de trancher, laissant le choix à la Commission de retirer ses textes, de les amender, ou de les renvoyer en Comité d’appel.

Déclaration de José Bové, membre de la Commission agriculture :

“La Commission européenne n’a pas la majorité des voix pour accorder l’autorisation de culture aux trois OGM, le MON 810, e Bt11 et le 1507. C’est un vote historique.

La mobilisation et la persévérance ont finalement eu gain de cause. Cette avancée revient à tous ceux qui se sont mobilisés en Europe depuis 1997. Sans le mouvement de désobéissance des faucheurs volontaires, le refus des consommateurs de manger des OGM, la volonté de nombreux paysans de ne pas se laisser déposséder nous n’aurions jamais engrangé cette victoire.

La Commission européenne n’a d’autre choix que d’interdire définitivement ces trois variétés de maïs. Vu les dégâts causés aux États-Unis par le glyphosate et l’apparition d’insectes résistants je suis persuadé que l’agriculture européenne a tout à gagner en misant sur la qualité de ses produits.

Aujourd’hui, nous pouvons être confiants pour que la saison prochaine, plus aucun OGM ne soit cultivé en Europe.”

  Source: europeecologie.eu  

Voir sur Europe écologie