Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Lu sur EuropeIsraël.info reprenant Valeurs Actuelles : « Ce lundi, la vidéo de l’arrestation controversée de Théo, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, en février 2017, a été dévoilée. On y voit des policiers qui tentent de le maîtriser, face à son refus d’obtempérer, de le saisir pour le menotter avant de lui asséner un coup. Depuis les faits, le jeune homme accuse les policiers de lui avoir « volontairement » enfoncé la matraque dans les fesses et dénonce un « acte de torture ». L’agent nie toute intention volontaire de pénétration. Dans le cadre de l’enquête, deux experts de la police ont conclu que l’action semble « proportionnelle » et « justifiée ». « Si le geste du gardien de la paix (est) à l’origine de la blessure » de Théo à l’anus, « l’élément intentionnel pouvant caractériser le viol (n’est) pas établi », indique le rapport de l’IGPN, cité par Europe 1. Une confrontation générale est prévue dans les prochaines semaines dans le bureau de la juge à Bobigny ». (Valeursactuelles)
Lu sur EuropeIsraël.info reprenant Valeurs Actuelles : « Affaire Théo : « On avait juste affaire à une bande de racailles qui ne voulaient pas se faire contrôler« . Les journalistes de gauche continuent à défendre Théo malgré la vidéo… La vidéo révélée sur l’arrestation de Théo démontre que les policiers avaient à faire à un individu violent qui ne voulaient pas se laisser interpeller. Les policiers n’ont pas « violé » le fameux Théo qui n’était qu’une racaille… Malgré la vidéo, les journalistes de gauche continuent à minimiser la violence de Théo et à incriminer les policiers… » On se demande où est la racaille quand « les journalistes de gauche continuent à défendre Théo malgré la vidéo… » On avait bien affaire à une bande de racailles journaleux-gauchistes !
« La vidéo sur l’arrestation de Théo démontre que les policiers avaient à faire à un individu violent qui ne voulaient pas se laisser interpeller.  Pour Jean-Louis Burgat, journaliste, seuls les policiers sont fautifs…
« Heureusement les journalistes de Valeurs Actuelles rétablissent la vérité sur les faits… « Charlotte d’Ornellas : « À Bobigny, les partisans de Théo caillassaient les policiers en criant « nique la France« .
À L’Heure des Pros (1er débat) du 30/01/2018 Geoffroy Lejeune (Valeurs

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer