Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Quand on pense avoir tout vu, tout entendu, que plus rien ne peut vous surprendre, et bien vous recevez une information d’une énième connerie d’un député En Marche, vous vous dites ah ok ils arrivent à dépasser l’entendement, encore une fois.
Déjà que les Français reprochent aux députés de ne pas travailler, de ne pas être compétent, d’avoir droit à des privilèges qu’ils ne méritent pas, vous avez à nouveau un parlementaire qui fait des siennes, pour se rendre intéressant ou par simple bêtise il franchira la ligne jaune. Ainsi, « Selon un témoignage anonyme d’une députée En marche, rapporté par nos confrères de l’Opinion dans leur édition papier de ce jour, l’élue de la République, qui est passée de 8000 euros par mois dans le privé à 5000 euros à l’Assemblée, ne s’en sors pas ! »
Dans mon autre vie d’attaché parlementaire j’ai fait de nombreuses séances de nuits, mais lorsqu’on rentre en politique, surtout au niveau de député, on doit savoir que d’une certaine façon on rentre dans les ordres. On ne le fait pas pour y réaliser des fortunes, monter dans une carrière professionnelle, non on se sacrifie pour la France. C’est ainsi, et si ce sacrifice est trop lourd ce qui est très compréhensible, alors on n’y rentre pas.
Vous savez on ne peut pas avoir le bon côté de la pièce et réprimer ce qu’il y a de mauvais, c’est un peu comme un package, on prend tout ou l’on ne prend rien. Je n’ai pas inventé ces règles, elles existent tels quels depuis des millénaires. C’est comme ça, on s’y plie ou on dégage. Seulement dans cette époque moderne, on choisit ses combats, en abandonnant ce qui porte moins d’intérêt. L’important étant de passer à la télé, d’être connu. La gloire, la célébrité, l’argent, sont les dogmes d’En Marche, la France elle est secondaire. C’est tout le drame de ce quinquennat.
SOURCE VALEURS ACTUELLES
Dans @lopinion_fr la détresse d’une députée LREM, passée de 8000 euros dans le privé à 5000 à l’Assemblée : « je mange pas mal de pâtes et j’ai ressorti des

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer