Valérie Redl, Conseillère régionale du Parti de la France en Bourgogne/Franche-Comté, ose dénoncer en séance plénière ce que tous les usagers des TER peuvent constater : les Français de souche sont plus contrôlés que les étrangers qui bénéficient d’une grande mansuétude de la part du personnel SNCF.

La réaction haineuse et hystérique de l’Assemblée et de sa présidente dès qu’elle prononce le mot « étrangers » en dit long sur le degré de xénophilie de la plupart des élus du Système. Bravo à Valérie Redl de défendre avec courage les « petits blancs », juste bons à payer et à baisser la tête devant l’occupant selon nos gouvernants.

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France