Les Émirats arabes unis, qui font partie de la coalition saoudienne au Yémen, souhaitent la création d’un nouvel État leur permettant de contrôler la région d’Aden. Le port d’Aden est déjà exploité par Dubaï Ports World. Le projet de partition du Yémen entre pro-Saoudiens d’un côté et pro-Émiratis et pro-Iraniens de l’autre, pourrait permettre de rétablir la paix. Il prend acte de l’échec du président Abd Rabbo Mansour Hadi, réfugié en Arabie saoudite. Il remet de facto en cause le plan israélo-saoudien pour (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire