“Le multiculturalisme n’est qu’une illusion”, a répété le populaire Premier ministre hongrois, en tête des sondages, à quelques mois des élections.

Une nouvelle fois, Viktor Orban a redit son opposition à la politique européenne en faveur des migrants imposée par Bruxelles. « Je ne peux parler que pour le peuple hongrois et il ne veut aucune immigration », a répété le Premier ministre, dans une interview au journal allemand Bild, citée par Politico . « Selon moi, il est impossible pour le peuple d’avoir une opinion sur une question fondamentale et que le gouvernement ne s’y conforme pas. » Viktor Orban, qui refuse notamment de prendre en charge environ 1 300 réfugiés, comme l’a demandé l’Union européenne dans le cadre de son plan de répartition, a même qualifié les demandeurs d’asile syriens, qui fuient le conflit dans leur pays, d’« envahisseurs musulmans ». Par le passé, le Premier ministre hongrois avait dénoncé l’immigration comme « un poison ». SUR LE MÊME SUJET   Orban accuse les leaders de l’UE et Soros de vouloir une “Europe islamisée” « Sociétés chrétienne et musulmane ne s’uniront jamais » « Nous ne considérons pas ces gens comme des réfugiés musulmans. Nous les considérons comme des envahisseurs musulmans », a déclaré Orban au Bild. « Nous pensons qu’un grand nombre de musulmans conduit inévitablement à des sociétés parallèles, parce que sociétés chrétienne et musulmane ne s’uniront jamais », a poursuivi le leader, pour qui l’immigration menace l’identité de son pays. « Le multiculturalisme n’est qu’une illusion ». Opposé à la chancelière Angela Merkel et à sa politique migratoire jugée laxiste, Viktor Orban a rappelé que la différence était que l’Allemagne « voulait des migrants et nous n’en voulions pas ». Budapest a dépensé plus d’un milliard d’euros depuis 2015 pour protéger ses frontières. « Je crois que 2018 sera l’année de la restauration de la volonté du peuple en Europe », avait déjà affirmé le Premier ministre hongrois, début janvier, accusant les dirigeants européens qui « ne font pas ce que le peuple veut qu’ils fassent ». SUR LE MÊME SUJET   Orban : « l’islamisation interdite par la Constitution » Les propos de Viktor

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France