C’est bien connu, c’est par pur altruiste que les États-Unis financent le déploiement de leurs forces en Europe de l’Ouest et centrale afin de protéger celle-ci d’une invasion russe. Pourtant ce danger imminent est infirmé par l’Histoire : les troupes russes n’ont jamais envahi l’Europe, alors que l’inverse fut malheureusement successivement entrepris par l’empereur Napoléon Ier, puis par le führer Adolf Hitler. En réalité cette sollicitude vise uniquement à protéger le sol états-unien en déplaçant le théâtre potentiel d’affrontement en Europe, donc au détriment des populations qu’elle prétend soutenir.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire