Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Elle était belle notre France, notre capitale forgée par des siècles et des siècles d’histoire jalousée par tous ces autres nous entourant. Paris, dont la protectrice Sainte-Geneviève repoussa les huns à ses portes, en avait vu des choses, des événements, des batailles, des guerres, des épidémies, pourtant elle a toujours su rester unique, gracieuse et mirifique.
Sa magnificence la rendait unique, procurant la fierté de tout un chacun ayant la chance inestimable d’être Français. Que l’on soit de Marseille, de Lille, de Brest, ou de Pau, notre rêve était de l’atteindre telle la femme rêvée, celle dont on sait qu’on n’a aucune chance ne serait-ce que de la toucher ou de lui parler juste quelques mots comme ça, histoire de rentrer chez soi et de dire à sa femme la chance d’avoir eu à lui glisser ses quelques mots même banals. Inatteignable et éloignée elle signifiait le prestige Français, la grandeur nationale, qui fait qu’être Français est plus important que tout autre, qu’ils soient américains, allemands, anglais ou russes.
Les civilisés de l’étranger n’avaient de leurs bourgades d’yeux que pour elles, ils se couperaient un bras pour la rejoindre. Elle était unique, chez eux qu’ils viennent de New-York, de Londres, ou de Berlin rien de ce qui faisait notre force ne transparaissait. Elles sont assemblées de bric et de broc à la va-vite, et ils le savent, ils enragent de ne pouvoir rivaliser, ils en sont de toute façon incapables, n’ayant pas notre génie du fabuleux et de l’éternel. Par conséquent ils arrivent les yeux grands ouverts captant chaque instant et voulant reproduire ce qu’ils ne peuvent.
Seulement, cette avance tend à disparaître, nos élites cosmopolites laissant le champ à l’immigration la plus sauvage. Pour cette dernière les pierres sur lesquelles elle marche n’a pas plus d’importance que le matelas sur lequel elle s’assied. Elle ne comprend ni le temps, ni l’histoire, ni le passé, ni les morts ayant érigé nos bâtiments. Pour elle, circulé sur les pavés des rues de Bucarest, sur le sable des déserts de l’Orient, ou sur l’ile Saint-Louis, c’est pareil, il

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer