Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Monsieur Yassine Belattar est le comique attitré de Monsieur son excellence, le Président-Chef des armées Emmanuel Macron qui règne sur la France et envisage l’Europe dans 10 ans lorsque Vladimir Poutine ne sera plus là. Enfin c’est ce qu’il espère. Il faut bien rire un peu. L’effet Yassine Belattar sans doute.
Le bellâtre Belattar joue la grenouille de la Fontaine, et finira par éclater un jour. D’autant plus vite qu’il s’autorise à téléphoner aux parents des victimes et particulièrement à Albert Chennouf-Meyer. Rappelons rapidement les circonstances de l’émergence de cette famille dans les médias.
A 14 h 24, selon le procès-verbal de l’enquête, deux parachutistes du 17e RGP, Abel Chennouf (25 ans) et Mohamed Legouade (23 ans) sont abattus à deux pas de leur caserne de Montauban, devant le distributeur de banque d’un petit ensemble commercial, par le tueur casqué et circulant à scooter, Mohammed Merah. (Source)
Cet épisode ne peut pas être oublié par les parents. Un livre a été écrit par Albert Chennouf-Meyer. Une façon sans doute d’évacuer la colère, la peine j’imagine, la mort d’un enfant est inacceptable de fait, ce ne sont pas les parents qui doivent enterrer leurs enfants, et surtout pas à la suite de son assassinat !
Mais cela n’a pas d’importance pour le Belattar, l’amuseur public, le clown des salons macroniens. Il importune la famille, la persécute par des appels téléphoniques. Qui lui a donné le numéro de téléphone de la famille Chennouf-Meyer ? On ne le saura sans doute pas !
La mère de la victime s’exprime ! La femme de Monsieur Albert Chennef-Meyer exprime son dégoût. Voici ce qu’elle dit sur tweeter :
Monsieur Yassine Belattar, cette fois ci, c’en est de trop. Je viens d’écouter la discussion téléphonique que vous aviez eu avec Albert Chennouf-Meyer, mon époux.
1- Vous lui foutez la paix. Je ne sais pas qui vous a donné son numéro, (lestraîtres journalistes ce n’est pas ça qui manque), mais ne l’appelez plus. Des captures d’écrans sont faites, on va les communiquer à nos avocats.
Trois appels, 15h17, 15h19 et 15h33.
2- Vous lui demandez de retirer le terme antisémite et vous lui faites le reproche qu’il soit islamophobe. Il vous a répondu, il ne retire rien et moi non plus.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer